Larrak

Bien que très rarement observé par l’homme le Larrak est très peu dangereux. Son habitat naturel est dans les plus hauts sommets des montagnes neigeuses. Il ne descend de sa montagne qu’une fois toutes les deux semaines approximativement pour manger. Il possède une épaisse fourrure blanche qui lui tient chaud même dans les plus grands froids.

Larrak

Survivre en Azur MM90